Référencement auto-entrepreneur

A l’heure ou fleurissent les projets d’entreprise individuelle, il est important de réussir à se démarquer de ses concurrents notamment en passant par la case internet. Pour cela, il convient donc avant tout de connaitre un minimum les contraintes de référencement d’un auto-entrepreneur !

Un auto-entrepreneur c’est donc :

  • Un créateur d’entreprise seul, c’est à dire probablement sans webmaster.
  • Un chiffre d’affaire limité (32000 ou 80000€ HT par an) et automatiquement un budget proportionnel.
  • Une personne déjà très occupée par le lancement de sa société, et qui ne dispose pas forcément de beaucoup de temps pour le référencement.
  • De grandes chances de tomber sur un site de type CMS pour son coût de développement moins élevé.

Une prestation de référencement adaptée à ce type de client devra donc respecter un budget raisonnable (bye bye Adwords) et ne pas demander trop de temps / compétences informatiques à l’auto-entrepreneur.

Fort heureusement, l’abondance de nouveaux auto-entrepreneurs à également engendrée un pléthore de solutions !

Tout d’abord, des annuaires spécialisés.
Certains arrivent à tirer leur épingle du jeu notamment grace à des liens depuis des sites « semi-officiels » (un article entièrement dédié aux annuaires d’auto-entrepreneur verra bientôt le jour) et peuvent être très utiles, à la fois pour lancer un début de linking et pour trouver des partenaires potentiels sans perdre trop de temps en recherche sur internet.

Ensuite des plugins pour CMS de plus en plus nombreux !
Une bonne connaissance des principaux modules SEO (WordPress, Joomla, OScommerce, Drupal, E-Majine..) permettra d’optimiser toutes les pages d’un site en perdant le minimum de temps à étudier son code source. De plus, il sera aisé de le mettre vous-même en place !

Le choix des mots-clefs à optimiser devra également être ciblé !
Il est peu probable qu’un mot-clé très concurrentiel pour lequel le positionnement peut prendre une ou plusieurs années ne soit bénéfique à l’auto-entrepreneur, qui aura besoin de clients à court terme pour lancer son activité. Préférez donc des objectifs / mots-clefs ciblés qui pourront être atteints rapidement et permettront peut-être au client de prendre une seconde prestation chez-vous, si le succés est au rendez-vous.

Bref, vous l’aurez compris le référencement d’auto-entrepreneur nécessite de prendre en compte de nombreux aspects particuliers qui ne sont ici qu’effleurés, mais si toutes les astuces devaient être dévoilées.. ou serait le plaisir de chercher ?

 

Loïc

Consultant référenceur en freelance depuis 2009, n'hésitez-pas à vous rendre sur www.id-referenceur.com pour en savoir plus sur les prestations que je propose.

 

8 commentaires sur “Référencement auto-entrepreneur

  1. En effet cela soulève un problème partagé sans doute par plusieurs auto-entrepreneurs (ainsi que par d’autres petites structures).
    J’ai trouvé une solution, je suis auto-entrepreneur dans le référencement, et donc je peux travailler mon référencement naturel sans problème 😉

  2. Bonjour et merci pour cette analyse rapide du statut particulier et très « court terme » de l’A.E

    On peut ajouter que le statut peut engendrer une transformation si tout se passe bien et que le CA dépasse le plafond, et ainsi viser une stratégie plutôt long terme par la suite. Mais dans l’ordre, arriver à toucher des publics et les transformer en leads rapidement est une tâche à ne pas négliger !

  3. Bonjour et merci pour vos commentaires 🙂

    En effet des que le seuil limite de Chiffre d’Affaire est dépassé l’auto-entrepreneur est obligé de changer de statut, ce qui lui ouvre de nouvelle perspectives dans le référencement !

  4. Tous les auto-entrepreneurs n’ont pas forcément besoin d’avoir un site, un blog et d’être bien référencé …

    Tout dépend du marché ciblé, des produits vendus ou services proposés et enfin de la stratégie d’acquisition de clients…

    Pour des services à la personne proposés localement, il est peut-être plus intéressant de cibler les vitrines de magasins, les mailings dans les boites aux lettres ou la publicité dans les médias locaux (radio et journaux).

    Cela dit, un bon référencement peut faire partie de la stratégie d’acquisition de nouveaux clients… à creuser, mais pas simple pour beaucoup d’auto-entrepreneurs qui maitrisent à peine le maintien d’un site…

  5. J’ajouterais que lorsque l’activité se développe, l’auto-entrepreneur peut alors changer de statut afin de supprimer la limite de CA imposée, et ainsi s’ouvrir à des actions de référencement de plus grande envergure.

  6. Il est vrai que l’utilisation de CMS simplifie grandement la vie à moi petit nouveau dans « l’auto-entrepreunariat » que ce soit en terme de code source ou bien de référencement, après lorsque vous dîtes je cite « bye bye adwords » je ne suis pas tout à fait d’accord… j’ai profité d’une offre de « découverte » avec un crédit de 75€ adwords ^^

Comments are closed.