Echange de liens et bonnes pratiques

Au fil de mes lectures sur Twitter et devant la quantité de blogs qui publient régulièrement d’excellents articles sur les nouvelles pratiques du référencement, l’idée me trotte dans la tête qu’il sera difficile de rivaliser étant donné mon rythme de publication plutôt lent.. jusqu’au moment où cette pensée saugrenue me vient à l’esprit : Puisque je publie peu, autant le faire sur des sujets démodés !

Bien sûr, pour que l’article soit intéressant il va falloir remettre ces techniques au goût du jour, donner envie aux lecteurs de les (ré?)utiliser et réaliser des présentations « béton » !

Voici donc le premier sujet de la nouvelle rubrique référencement Old School en espérant qu’il vous plaira : l’échange de liens !

échange de liens

L’échange de lien

L’échange de liens n’a rien de récent puisqu’il est l’une des premières formes de linking « artificiel » et utilisé par les webmasters pour gagner en visibilité, mais de nos jours cette pratique à un peu perdu la côte.

Pour preuve, un rapide tour sur le générateur adwords ne nous indique que 3 expressions associées (singulier et pluriel confondus) dont les recherches mensuelles sont supérieures a 100 :

  • échange de lien(s) : Normal, c’est après tout le thème de l’article
  • échange de lien(s) automatique : S’agissant en général de mauvais échanges, je n’en parlerais pas.
  • échange de lien(s) en dur : Evidemment, c’est préférable !

Un lien réciproque est un mauvais lien

Hérésie ! Ais-je envie de crier. La réciprocité n’est que l’un des nombreux facteurs déterminant la qualité d’un lien, et si les autres sont respectés celui-ci n’aura finalement que peu poids.

Alors je vais le redire, un lien réciproque n’est pas un mauvais lien. Il peut être très bénéfique pour votre référencement ET pour vos visiteurs à condition de ne pas faire ça à la sagouin !

Choisir le site avec qui échanger

Avant d’accepter ou refuser un site partenaire, il faut se poser les questions suivantes :

  • La thématique du site est-elle proche de la votre ?
  • Est-il bien pris en compte par Google ? Nombre de pages indexées, de liens, etc..
  • Est-il vivant ou mort ? Un site actif sera toujours un plus.
  • Qu’en penseront vos visiteurs ? S’il leur est utile c’est un bonus, si il les fait fuir c’est mauvais !
  • Je ne veux pas de lien réciproque ? La évidemment, vous êtes mal barré.

Poignée de main
Il faut bien illuster.. mais la c’est peut-être trop cliché !

Les différents types d’échanges

Le lien footer :

L’échange de liens en footer est l’un des plus répandus et à mon avis pas le meilleur car il est quasi exclusivement destiné aux outils de recherche. Un site de voyage proposant 2000 pages avec un lien footer « chaussure de sport », c’est une invitation lançée à Google pour qu’il garde un oeil sur le site.

Je vous recommande donc de limiter son utilisation au minimum, pour ma part je réserve l’utilisation du lien footer à la seule home page de mes sites en me limitant quelques liens (5 à 10 au grand maximum). Ils seront certes moins nombreux, mais n’en gagneront que davantage de poids si le reste de mon site n’est pas une ferme de liens.

La page partenaire :

Je ne m’étendrais pas sur le sujet puisque j’y ait déjà consacré un article : Réussir sa page partenaire, mais c’est une possibilité qui bien ciblée pourra être intéressante.

Le BlogRoll :

Essentiellement utilisé sur les blogs, il est préférable au lien footer car clairement visible par l’internaute et pas reservé aux moteurs. Encore une fois si les sites sont choisis avec pertinence, vos lecteurs et Google n’auront aucune raison de vous le repprocher.

L’article promotionnel :

Evidemment le meilleur choix, mais aussi celui qui demande le plus de temps. Créez une page dédiée à votre partenaire avec une présentation de son site et sur laquelle vous pourrez inclure quelques liens directement dans le texte, en toute transparence.

Si votre partenaire fait de même, en plus de liens optimisés vous pourrez y gagner une visibilité supplémentaire dans les moteurs de recherche et ce sera un facteur positif d’e-reputation !

Les échanges de liens triangulaires :

Même s’ils ne sont guère plus difficiles à détecter que les liens réciproques pour un algorythme tel que Google, ils ont l’avantage de lier un site supplémentaire et sont donc un apport de popularité supplémentaire. Utilisez les mêmes techniques que pour un lien réciproque !

3 règles d’or :

Finalement il n’est pas si difficile de réaliser un échange de liens de qualité, il suffit de respecter les trois règles suivantes :

  • Privilégiez la Qualité : Dans le choix de vos partenaires comme dans la manière de mettre en place vos liens
  • Liez utile : S’il est exclusivement destiné à Google et non aux internautes, votre échange sera mauvais.
  • Limitez-vous : Ne plombez pas votre propre site en créant 50 liens externes par page.

Conclusion :

Enfin, Nous y arrivons !! Si vous êtes arrivé jusqu’ici déjà, merci d’avoir pris le temps de lire cet article un peu trop / beaucoup trop / pas assez long. Il ne reste plus grand chose à ajouter.. Ah si, une toute dernière recommandation pour faciliter vos échanges :

Rédigez un article sur les échanges de liens et proposez aux lecteurs de vous contacter s’ils souhaitent en faire un avec vous 😉

 

Loïc

Consultant référenceur en freelance depuis 2009, n'hésitez-pas à vous rendre sur www.id-referenceur.com pour en savoir plus sur les prestations que je propose.

 

9 commentaires sur “Echange de liens et bonnes pratiques

  1. Très bon article qui résumé bien qu’elles sont les bonnes pratiques pour l’échange de lien. Ce dernier a toujours du poids de nos jours, certainement moins qu’avant mais il en a toujours, c’est évident.

  2. Je n’ai jamais essaye l’echange de liens, mais d’apres ce que j’en ai lu, sa periode d’or est revolue. A mon avis, un article de qualite avec le backlink a l’interieur est preferable a une page partenaire (fourre tout donc devaluee par google), un lien footer (pareil) ou meme un blogroll.

    Il vaut mieux se concentrer de plus en plus sur la creation de contenus de qualite et creer des relations durables avec d’autres createurs de contenu, pour favoriser la creation de liens riches. D’ailleurs, je suis nouveau sur le blog! 😉

  3. @tommy : un article avec un backlink à l’intérieur (qui provient d’un site d’article, Google le sait) contre un article sur un site qui ne propose pas de publication d’article, avec vos liens dedans, je crois que c’est encore mieux 😉

    PS: sur ton site, il serait intéressant d’avoir la possibilitée de calculer en LBS 🙂

    @ID-Referenceur : Que dire de ton article, quand j’ai apercu ‘conclusion’, je me suis dit : pas déjà? 😀

  4. Tiens en parlant de lien réciproque, j’ai d’ailleurs un petit doute sur le sujet vu que tu utilise KeywordLuv… si j’ai un site disons avec 1000 BL, et que j’installe keyword luv, les sites sur lesquels j’ai commenté, commentent sur mon blog aussi, donc est-ce que je ne diminue pas le poids de mes liens entrants, et donc de mon référencement?

    Car en permettant l’affichage de liens, ce ne sont plus des liens uniques mais des liesn réciproques, donc … vais-je perdre en position si ces 1000 BL deviennent (je sais pas) 900 BL réciproques et 100 BL dans un sens?

    En clair, est-il pertinent d’installer KeywordLuv dans ce contexte? 🙂

    (Merci par avance de ta réponse)

  5. Bonjour Davy !

    Dans l’exemple que tu cites les liens étaient déjà réciproques de toute manière, sauf qu’avant l’une des parties était en nofollow. En règle générale je ne pense pas que cela influe sur ton positionnement, les liens de ta blogroll transmettront peut-être un peu moins de jus mais les liens qui pointent vers ton site ne perdront à mon avis pas de valeur.

    Après pour être sur à 100% je te conseillerais de faire un point sur ton positionnement / traffic, de passer ton blog en dofollow (Keyword Luv et Do Follow sont deux plugins complémentaires mais distincts) et de voir ce qu’il en est apres quelques semaines ! Rien n’empêche de faire machine arrière si besoin 😉

  6. Salut,

    Merci d’avoir pris le temps de répondre, et également pour ton avis :). Intéressant, et c’est vrai que j’avais pas pensé que Google pouvait prendre en compte ces liens, même en nofollow, afin de vérifier si ils sont réciproques ou pas. Et c’est assez logique après tout!

    Et comme tu dis, rien n’empêche de faire un test! Il y a eu une mise à jour hier, c’est donc le moment idéal pour voir si quelque chose change!

    Merci bien, à bientôt!

  7. L’échange de liens est en effet encore un bon moyen de gagner en popularité. En choisissant un partenaire de qualité, bien trusté, ça permet souvent de débloquer un site qui stagne dans les profondeurs des SERPs.

    Par contre il faut être vigilant : outre le fait de vérifier que le site est encore vivant et bien indexé comme tu l’as montré, il faut s’assurer que la page n’est dans une frame, qu’il n’y a pas dans le header http un tag du type X-Robots-Tag: nofollow, et surtout après coup, toujours vérifier que le lien est en place. Parfois, certains fourbes les retirent…

Comments are closed.