La spécialisation, un avenir pour le référencement ?

Le référencement évolue ! Nouvelles techniques, nouveaux filtres de Google, concurrence de plus en plus rude au fur et à mesure que le nombre de sites optimisés augmente.. et si la spécialisation dans le référencement d’une thématique en particulier était une solution ? 

Thématique et SEO

Casino, finances, poker.. il existe déjà pas mal de thématiques sur lesquels la concurrence est tellement rude que l’on peut trouver de plus en plus de référenceurs spécialisés dans ce domaine. Parfois auprès de clients, parfois en gérant simplement leur propre réseau de sites qui vivent via la publicité et l’affiliation. Mais être spécialisé dans une thématique, c’est quoi exactement ?

  1. Connaître le secteur d’activité. La rédaction d’articles et de billets de blog n’en seront que plus efficaces.
  2. Posséder son réseau de sites thématiques.Dès que vous posséderez quelques sites populaires, vous pourrez vous vanter auprès de vos clients d’un réseau riche de nombreux visiteurs qualifiés et capable de fournir de précieux backlinks.
  3. Echanger avec les autres acteurs du marché. En étant présent sur les réseaux sociaux, des contacts vont automatiquement se créer avec d’autres propriétaires de sites web et acteurs du marché que vous ciblez.

 

5 points forts de la spécialisation

1 – L’acquisition / le démarchage des clients

Une chose est sûre, la spécialisation dans une thématique particulière risque de vous fermer les portes d’une partie des clients que vous pourriez avoir. Mais à l’inverse, les clients de ce domaine seront quand à eux bien plus facile à convaincre car vous disposerez déjà d’une solide connaissance de la thématique, d’un réseau de sites capable de fournir un linking efficace, de connaissances parmi les acteurs du marché, de nombreux contacts via les réseaux sociaux..

2 – Le linking, nerf de la guerre..

..et il risque de le rester encore longtemps. Hors il est bien plus facile de créer et développer un réseau de sites, blogs & autres outils thématiques quand on sait qu’ils ne seront pas dépendant d’un unique client mais pourront être utilisés pour propulser n’importe lequel des sites de vos clients en haut des pages de résultat.

3 – Un trafic qualifié

Il n’est pas très difficile d’imaginer qu’après quelques temps vous posséderez 3 ou 4 sites faisant au moins 1000 visiteurs/jour. Avec un rapide calcul : 1000*4*365 = 1,46M de visites par an sur votre réseau. Bref, une visibilité supplémentaire auprès d’un million et demi de clients potentiels. C’est non négligeable !

4 – Des « bons plans » chez les acteurs du marché

Un exemple simple, si vous êtes spécialisé dans l’hôtellerie / la restauration, en fonction du nombre de sites que vous gérez il est possible de bénéficier de tarifs préférentiels chez les acteurs du web que sont Qype, Trivago, Trip Advisor..

5 – Des partenariats plus faciles à mettre en place

Entrer en contact avec des partenaires potentiels n’est pas facile : les mails sont souvent considérés comme du spam, les appels téléphoniques parfois compliqués.. la encore, à force de présence sur les réseaux sociaux la prise de contact va se faire d’elle même avec les autres acteurs de votre thématique. Et lorsqu’il sera temps de proposer un partenariat avec un client, vous ne serez pas un inconnu venu réclamer un lien mais une connaissance du web.

Bref

La spécialisation n’a évidemment pas que des avantages, cela limite fortement le nombre de clients potentiels et mieux vaut être intéressé par la thématique choisie sans quoi vous risquer de vite en avoir par dessus la tête, mais cela reste une approche du métier très envisageable et qui pourrait être de plus en plus répandue dans les années à venir.

Et vous, avez-vous déjà envisagé de vous spécialiser ?

 

Loïc

Consultant référenceur en freelance depuis 2009, n'hésitez-pas à vous rendre sur www.id-referenceur.com pour en savoir plus sur les prestations que je propose.

 

4 commentaires sur “La spécialisation, un avenir pour le référencement ?

  1. Bonjour,

    Je pense que la spécialisation va devenir plus une nécessité qu’un choix, depuis le durcissement de Google envers les sites de type « MFA » qui reposaient sur du contenu scrappé. C’est à dire que pour faire la différence, il va vraiment falloir maîtriser son sujet, et restreindre effectivement son champ d’action.

    Par contre, il n’est pas dit que des outsiders ne puissent pas s’introduire dans certaines niches, car les réseaux de sites spécialisés dans une thématique utilisent souvent leurs propres linkwheel, et finissent parfois par souffrir de consanguinité (le pedigree « camping » par exemple, tout comme ceux que tu cites, risque de souffrir d’appauvrissement de backlinks au bout d’un certain temps…)

    Qu’en penses-tu ? Tu te spécialise, toi ?

  2. Je suis d’accord sur le fait que les linkwheel ne doivent pas rester statiques pour conserver leur potentiel, il faut les faire évoluer et leur apporter du sang neuf en permanence.

    La spécialisation, j’y pense et puis j’oublie ! Le passage de généraliste à spécialisé demande pas mal de préparation et de changements 😀

  3. Bonjour,
    Se spécialiser cela a les avantages de ses inconvénients et comme dans tout dans la vie, moi je préfère par prudence ne jamais mettre tous mes yeux dans le même panier. Mais je conçois très bien que certaines personnes puissent y trouver leur compte.
    PS: 1000 visiteurs par jour moi ça me fait rêver ^^

  4. Si on est calé niveau connaissances d’un secteur, si on aime justement cette thématique et qu’elle a du potentiel pour ne pas rapidement être limité, je pense pour un SEO pro que se spécialiser sur celle-ci est une bonne chose, mais réunir ces trois critères n’est pas forcément facile à mon avis.

Comments are closed.